Les secrets du parasitisme des champignons et une cueillette abondante!

Samedi dernier, le 28 septembre, les membres du club des Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue (MYAM-AT) ont été invités à une journée de mycologie durant laquelle étaient offertes deux activités. L’endroit choisi était le Domaine Saint-Viateur, à La Ferme, Trécesson. L’avant-midi a été meublé par la présentation de notre seconde conférence de la saison, prononcée par notre membre Jonathan Jensen-Lynch, intitulée « Les mycoparasites et mycotrophes des champignons lamellés et porés du Québec ».  Elle est le fruit d’une très longue recherche de sa part puisque les résultats présentés nécessitent des investigations poussées pour nous faire découvrir les secrets du parasitisme qui affecte les champignons à lamelles comme les russules ou les champignons porés comme les bolets.

C’est un sujet très vaste, intrigant et qui peut émerveiller malgré sa très grande complexité. Jonathan précise d’ailleurs qu’il a l’intention de bonifier son document, déjà très intéressant, avec des informations supplémentaires à celles qu’il nous a présentées.

Il a d’abord informé les participants que les champignons avaient trois modes de vie et de nutrition principaux, à savoir les champignons mycorhiziens, les champignons saprotrophes et les champignons parasites. Sa conférence s’intéresse à ce dernier. Il explique que les champignons peuvent parasiter les plantes (phytogène), les insectes (entomogène), les animaux (zoogène) et, bien sûr, les champignons (mycogène). De plus, les champignons parasites (mycoparasites) peuvent être séparés en deux catégories : les biotrophes, qui attaquent leur hôte sans le tuer et qui s’adaptent à lui de façon à soutirer les nutriments sans finalement causer de préjudice à l’hôte; les nécrotrophes, qui finissent par tuer leur hôte à cause de certaines enzymes, certaines toxines qu’ils libèrent et qui sont fatales pour lui. Les mycoparasites font contact avec les hyphes des champignons hôte en s’entortillant autour, en développant des structures externes qui fusionnent avec elles ou en rentrant directement dans les cellules (intracellulaires).

Par la suite, le conférencier a fait un tour d’horizon de certains genres et espèces qui exploitent le parasitisme. En voici quelques-uns : Asterophora sur les russules; Chalciporus piperatus sur l’amanite tue-mouche; Collybia sur les russules, les lactaires ; Hypomyces sur les russules, les lactaires, les bolets; Psathyrelle sur le coprin chevelu. Finalement, on peut dire sans hésitation que la conférence de Jonathan a été très appréciée et qu’encore une fois, le monde des champignons ne cesse de révéler des merveilles d’adaptation et d’évolution. Bravo, Jonathan, pour cette belle activité de connaissances et un gros merci pour ton implication!

En après-midi, avec un temps frais mais ensoleillé, les participants étaient invités à explorer le secteur forestier avoisinant le Domaine Saint-Viateur appelé le sanctuaire Marial. Pour l’occasion, le club a reçu la visite des deux mycologues chevronnés et de renom que sont Renée Lebeuf et André Paul.Cette excursion a permis aux membres de trouver plus d’une centaine d’espèces, soit 102, et des espèces non identifiées de neuf genres. Quelle diversité! Cette journée a comblé de bonheur nos mycologues. Les 15 participants de la journée ont été Valérie Carrier, Alain Côté, Mireille Côté, Pascal Côté, Paul Gagné, Paul Gervais, Carole Héroux, Jonathan Jensen-Lynch, Steve Lagrange, Hélène Mongrain, Carl Pednault, Antonin Poitras, Patrick Poitras, Fannie Ricard et Fabien Solgadi. Merci à vous tous de votre belle participation. Vous retrouvez ci-dessous la liste des espèces identifiées lors de la journée :

Liste des espèces récoltées le 28 septembre au sanctuaire Marial
1.- Amanita muscaria var. gussowii / Amanite tue-mouches, variété de Guessow
2.-  Amanita porphyria / Amanite porphyre
3.- Ampulloclitocybe clavipes / Clitocybe à pied renflé
4.- Armillaria ostoyae s. l. / Armillaire commun
5.- Armillaria sinapina / Armillaire moutarde
6.- Auricularia americana / Auriculaire d’Amérique
7.- Bisporella citrina / Pézize citrine
8.- Cantharellula umbonata / Clitocybe omboné
9.- Chalciporus piperatus / Bolet poivré
10.-Chlorociboria aeruginascens / Pézize verdissante
11.- Chondrostereum purpureum / Stérée pourpre
12.- Clitopilus prunulus / Clitopile petite prune
13.- Collybia cookei / Collybie de Cooke
14.- Collybia tuberosa / Collybie tubéreuse
15.- Cortinarius alborufescens / Cortinaire blanc rougissant
16.- Cortinarius alboviolaceus / Cortinaire blanc-violet
17.- Cortinarius camphoratus / Cortinaire puant
18.- Cortinarius caperatus / Pholiote ridée
19.- Cortinarius clarobrunneus / Cortinaire brun clair
20.- Cortinarius flavifolius / Cortinaire à lames jaunes
21.- Cortinarius flexipes / Cortinaire à pied flexueux
22.- Cortinarius malicorius / Cortinaire à lames orange
23.- Cortinarius traganus / Cortinaire à odeur de poire
24.- Cortinarius trivialiss.l. / Cortinaire graisseux
25.- Crepidotus fusisporus / Crépidote à spores fusiformes
26.- Crepidotus malachius / Crépidote mollet
27.- Crucibulum laeve / Crucibule lisse
28.- Cudonia circinans / Cudonie circulaire
29.- Cuphophyllus borealis / Hygrophore boréal
30.- Cuphophyllus pratensis / Hygrophore des prés
31.- Cystoderma amianthinum / Cystoderme roussi
32.- Cystodermella granulosa / Cystoderme granuleux
33.- Dacrymyces chrysospermus / Trémelle à spores jaunes
34.- Exidia saccharina / Exidie pustulée
35.- Fomes fomentarius / Polypore allume-feu (Amadouvier)
36.- Fomitopsis betulina / Polypore du bouleau
37.- Fomitopsis mounceae / Polypore de Mounce
38.- Ganoderma applanatum / Ganoderme plat
39.- Gliophorus laetus / Hygrophore poisseux
40.- Gloeophyllum sepiarium / Polypore des clôtures
41.- Gymnopus dryophilus / Collybie du chêne
42.- Gyromitra infula / Gyromitre en turban ou Gyromitra ambigua / Gyromitre ambigu
43.- Hydnum umbilicatum / Hydne ombiliqué
44.- Hygrocybe conica / Hygrophore conique
45.- Hygrophorus discoideus / Hygrophore discoïde
46.- Hygrophorus erubescens / Hygrophore rougissant
47.- Hygrophorus olivaceoalbus / Hygrophore blanc olivâtre
48.- Hygrophorus piceae / Hygrophore des épinettes
49.- Hygrophorus pudorinus / Hygrophore pudibond
50.- Hygrophorus purpurascens / Hygrophore pourpré
51.- Hygrophorus pustulatus / Hygrophore pustuleux
52.- Hypholoma capnoides / Hypholome à lames grises
53.- Hypholoma sublateritium/ Hypholome couleur de brique
54.-  Hypomyces armeniacus / Dermatose d’Arménie (parasitant Lactarius camphoratus / Lactaire camphré)
55.-  Hypomyces lactifluorum / Dermatose des russules
56.- Hypsizygus tessulatus / Pleurote tesselé
57.- Laccaria bicolor / Laccaire bicolore
58.- Lachnellula agassizii / Pézize d’Agassiz
59.- Lactarius affinis / Lactaire affine
60.- Lactarius camphoratus / Lactaire camphré
61.- Lactarius deterrimus / Lactaire des épinettes
62.- Lactarius glyciosmus / Lactaire à odeur de noix de coco
63.- Lactarius lignyotus / Lactaire couleur de suie
64.- Lactarius mammosus / Lactaire de Hibbard
65.- Lactarius repraesentaneus / Lactaire représentatif
66.- Lactarius sordidus / Lactaire sordide parasité par Syzygitesme galocarpus / Moisissure à grands sporanges
67.- Lactarius tabidus / Lactaire à lait soufré
68.- Lactarius torminosus / Lactaire à toison
69.- Lactarius vinaceorufescens / Lactaire rougissant
70.- Lactifluus deceptivus / Lactaire décevant
71.- Leccinum holopus / Bolet blanc-de-neige
72.- Leucocybe candicans / Clitocybe blanchâtre
73.- Limacella illinita / Limacelle enduite
74.- Lycogala epidendrum / Lycogale du bois
75.- Lycoperdon excipuliforme / Vesse-de-loup en coupe
76.- Lyophyllum decastes / Lyophylle en touffes
77.- Marasmius oreades / Marasme des Oréades
78.- Melanoleuca melaleuca / Mélanoleuque noir et blanc (?)
79.- Mycenapura / Mycène pur
  80.- Neolecta vitellina / Mitrule jaune d’oeuf
  81.- Panellus stipticus / Pleurote styptique
  82.- Phellinus nigricans / Polypore noircissant
  83.- Phlebia tremellosa / Phlébie tremblante
  84.- Pseudoclitocybe cyathiformis / Clitocybe en coupe
  85.- Ramaria flaccida/ Clavaire molle
  86.- Russula nigrodisca / Russule à disque noir
  87.- Sarcomyxa serotina / Pleurote tardif
  88.- Scutellinia scutellata s. l. / Pézize en bouclier
  89.- Spathularia flavida / Spatulaire jaune
  90.- Stereum sanguinolentum / Stérée sanguinolente
  91.- Suillus americanus / Bolet d’Amérique
  92.- Trametes pubescens / Tramète pubescente
  93.- Tremella encephala / Trémelle cérébriforme
  94.- Trichaptum biforme / Polypore parchemin
  95.- Tricholoma caligatums.l. / Tricholome guêtré
  96.- Tricholoma inamoenum / Tricholome malodorant
  97.- Tricholoma pessundatum / Tricholome ruiné
  98.- Tricholoma subsejunctum / Tricholome faux-sejunctum (?)
  99.- Tricholoma transmutans / Tricholome changeant
100.- Tricholoma vaccinum / Tricholome roux
101.- Tricholomopsis sulphureoides / Tricholome faux-sulphureum
102.- Xerocomus subtomentosus / Bolet subtomenteux

Spécimens dont l’identification s’est arrêtée au genre :

Cortinarius sp.
Cortinarius sp. (du groupe Brunneus)
Cortinarius sp. (gris)
Galerina sp.
Gymnopilus sp.
Hebelome sp.
Hygrophorus sp.
Lepista sp.
Mycena sp.
Ramaria sp.
Russula sp.
Russula sp. (rouge)

Vous êtes invité à notre prochaine sortie, samedi le 5 octobre : sentier de l’Île des rapides, près de Notre-Dame-du-Nord, Témiscamingue.

Au plaisir de vous  rencontrer

Paul Gagné
Trésorier
Mycologues amateurs de l’Abitibi-Témiscamingue ( MYAM-AT )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *